Prendre les fleurs pour sujet est un choix forcément gratifiant. La fleur est un sujet satisfaisant pour l’œil, immédiatement agréable, joli par lui-même. C’est aussi un sujet décoratif et enveloppant. Une peinture de grand format représentant une fleur trouve sa place sans difficulté dans un intérieur.
Pourtant, choisir une fleur est aussi un choix difficile, qu’il faut assumer: il comporte plus qu’ailleurs le risque de la mièvrerie et celui de passer pour un artiste du dimanche. La franchise et l’énergie avec lesquelles Charlotte de Maupéou étale ses larges fleurs sur la toile sont une façon de transcender ce risque.
Cette fleur, en s’écrasant sur la toile, y crée une débauche colorée. Surtout, elle y répand sa chair, ses sucs, sa texture poudreuse. Le peintre se sert de la toile comme d’un support où la fleur, partiellement broyée, est en train de se transformer en un agrégat de matière juteuse.

 

Image: Charlotte de Maupéou, Iridaceae 2, 2017, 190 x 150 cm
Des “fleurs” de Charlotte de Maupéou ont été exposées à la galerie Olivier Rousseau, à Tours, entre le 27 avril et le 10 juin 2017.

 

Partager :

Laisser un commentaire

Solve : *
4 × 22 =