L’inutilité de la critique d’art

Selon moi, il n’y a pas de bonne critique d’art, c’est-à-dire de critique d’art utile, qui ne prenne position. Pourquoi ? Parce que l’art est politique. Même si l'artiste n'entend délivrer par ses œuvres aucun message politique au sens…

« Le temps jugera » et autres histoires pour endormir les enfants

Tout d'abord, merci aux personnes qui ont avalé de travers mon dernier article — et m'ont aimablement recraché le morceau à la figure. Cela fournit la matière de mon article de la semaine et me permet de parler d'une question utile : le temps. En effet, "le temps jugera" m'ont écrit certains — certains d'après lesquels je n'aurais (moi et mes collègues) ni les moyens ni le droit de juger des œuvres d'aujourd'hui.

Philippe Pasqua : un cas irritant / Philippe Pasqua’s skulls: an irritating case

Si je parle des crânes de Philippe Pasqua, qui remontent déjà à quelques années et autour duquel l’engouement s’est tout de même ralenti (le marché était saturé, et les modes passent), c’est parce qu’il s’agit d’un exemple fort parlant d’un phénomène particulièrement agaçant de l’art contemporain. I am using Philippe Pasqua's skulls as an example, although they are a few years old already, and the craze for them is somewhat abating : fashions don't last, and the market is now saturated. But they are a good example of a phenomenon in contemporary art which I find particularly irritating.

Un doute au sujet des « Forêts » d’Eva Jospin

Je le reconnais, j'aime bien ça, tomber nez à nez sur une forêt d'Eva Jospin. Le matériau choisi: du carton, proche du bois, mais plus tendre, plus accessible ; sa façon de le traiter en profondeur, entre le trompe-l'œil de théâtre et le "pénétrable" à la Soto ; et surtout l'échelle que l'artiste a choisie, pas une taille réelle mais, disons, un taille écran de cinéma : tout cela fait que je m'y projette immédiatement. C'est une forêt de conte et qui sait ce qui peut nous y arriver.

Les dessins d’Ayako David Kawauchi

Voici ce qui me touche parfois : les œuvres d'un artiste discret, que l'on voit peu, et que je découvre avec d'autant plus de fraîcheur. Ç'a été le cas lors de ma visite à l'atelier d'Ayako David Kawauchi juste avant qu'elle n'installe son exposition personnelle à Arcueil.

Dans l’atelier d’Hélène Muheim

Se trouver dans l'atelier d'un artiste est un moment privilégié, riche et inspirant. Les "Entretiens en atelier" sont une rubrique pour laquelle des artistes ont gentiment accepté de me livrer quelques secrets d'ateliers. Aujourd'hui c'est Hélène Muheim qui se prête au…

Dans l’atelier de Cendrine Rovini

Se trouver dans l'atelier d'un artiste est un moment privilégié, riche et inspirant. Les "Entretiens en atelier" sont une rubrique pour laquelle des artistes ont gentiment accepté de me livrer quelques secrets d'ateliers. Aujourd'hui c'est Cendrine Rovini qui se prête au…

Pascal Navarro à Istres

Récemment j'ai évoqué ma visite dans l'atelier de Pascal Navarro. Voici l'entretien qui en est résulté, et qui accompagne l'exposition actuelle de l'artiste au Centre d'art contemporain d'Istres.     L’impermanence à l’œuvre. entretien avec Anne Malherbe, août…

La Fiac avec le son

mais sans les images, car j'ai oublié d'emporter de quoi prendre des photos ... Pour une fois ce sera donc juste un texte . Ce que j'apprécie à la Fiac, c'est le rassurant retour du même : les carrés de…

Une roue de vélo (Marcel Duchamp)

Une roue de bicyclette posée sur un tabouret. Qu'est-ce que cela signifie? Elle est ronde, évidemment, et elle tourne: peut-être évoque-t-elle les heures, les saisons, les cycles ? Peut-être, en cette année 1913, symbolise-t-elle la modernité ? Elle est figée sur un…