Il y a quelques temps, je m’étais lancée dans la critique d’art façon podcasts (c’était ICI et encore ICI). Et puis, voilà qu’en recherchant l’original de l’un de ces enregistrements, j’en ai trouvé un autre, que j’avais oublié, au sujet d’une peinture de Karine Hoffman. 

La peinture dont il était question, la voici :

Karine Hoffman, Residual Trails, 2016. Huile sur toile, 190 x 200 cm. Courtesy de l’artiste. 

Et l’enregistrement est là. C’est plutôt un texte inspiré de …, que de la critique d’art :

Justement, une exposition en solo des peintures de Karine Hoffman ouvre dès ce vendredi 16 novembre , à la galerie Dix9. J’aurai grand plaisir à retrouver ses espaces nocturnes et embrasés, marqués de mystérieux signaux. 

Partager :

Laisser un commentaire

Solve : *
21 + 30 =