L’autre jour, j’ai eu une mauvaise nuit et me suis réveillée le matin cotonneuse et ralentie, avec  l’impression de devoir retrouver toutes mes sensations les unes après les autres.

J’ai alors eu envie de chercher, au hasard de ma bibliothèque, une œuvre qui pouvait correspondre à cet état, état comparable à une convalescence, pas désagréable, plutôt sereine même, comme réapprendre un à un les plaisirs de la vie. Et c’est comme ça que je suis tombée sur les dessins au doigt (« Wall Fingerings ») de  Judith Braunn:

judith braunn

Je crois que j’aurais bien aimé poser moi-même mes pouces dans la matière et cristalliser ainsi l’afflux renouvellé de vie. Ces dessins, je trouve, ont une aura solaire.

judith_braunn

source image: site de l'artiste. Cliquer sur les images pour les agrandir.
Partager :

Laisser un commentaire

Solve : *
20 × 18 =