Je regarde attentivement tout dossier ou photo que vous m’envoyez.
Toutefois, vous donner mon avis à leur sujet demande de l’attention, du temps et un engagement personnel de ma part.

C’est pourquoi, pour ceux d’entre vous qui désirent un retour sur leur travail, je propose un “avis express”.

Sur votre demande spécifique, après avoir regardé vos œuvres, je vous envoie un texte d’une dizaine de lignes. Ce texte souligne les points forts et les points faibles de votre travail ; il vous éclaire sur des axes d’amélioration et vous suggère de nouvelles pistes.

Il s’agit d’un document à usage privé, dont l’intention est de vous aider à prendre du recul sur ce que vous faites, et non d’un texte de présentation destiné à la publication. 

Comment procéder ?

  • Vous me joignez par mail : studio@occhiata-studio.art
  • Vous ajoutez à votre message les photos des œuvres que vous souhaitez me soumettre.
  • N’hésitez pas à insérer tout document que vous jugez utile pour l’appréhension de votre travail, ainsi que le lien vers votre site, si vous en avez un.
  • J’accuse réception de votre demande.
  • Vous payez ensuite par chèque ou par virement.

Votre demande est alors validée.
Et je vous envoie l’avis sous quinze jours.

Tarif : 27 euros.

Ce texte va à l’essentiel. C’est pourquoi, si vous souhaitez un examen plus approfondi de votre travail, je vous suggère de vous rendre à la page “accompagnement pour artistes“.

Le témoignage de Laurent Anastay-Ponsolle.
http://www.laurent-anastay-ponsolle.fr

“J’ai fait appel à Anne Malherbe pour avoir un avis extérieur et argumenté sur mon travail. Neutre et exigeante sa rencontre m’a permis de sortir de ma zone de confort, de mieux comprendre certains avis et de structurer ma démarche. Plus qu’un « simple avis d’expert », cette approche a été un réel moteur pour ma créativité.
L’Art est un perpétuel questionnement, et Anne fait partie des personnes qui savent l’alimenter et creuser la sensibilité artistique de chacun.”

Le témoignage d’Aurélie D.

S’engager dans la vie d’artiste suppose des périodes ponctuées de doute et de remise en question. En tant que jeune plasticienne il est parfois difficile de poser moi même les mots justes sur mon travail, de me débarrasser des passions qui président à toute création artistique.

J’avais besoin de me confronter au monde de l’art à travers un regard professionnel, un regard qui ne soit pas partisan. En choisissant de soumettre mon travail à Anne Malherbe je souhaitais tout d’abord créer une rencontre. Je connaissais ses écrits, je lisais son blog régulièrement, je n’avais donc pas le sentiment de m’adresser à une inconnue. Il était pourtant très important pour moi que de son côté elle ignore tout de mon travail avant de le découvrir.

Anne Malherbe propose sur son site de donner son avis sous la forme d’un texte contre rémunération. Je me posais bien sûr la question de la sincérité dans un texte de commande. Dés lors qu’il y avait transaction n’y avait-il pas le risque de tournures édulcorées pour éviter toute vexation de la part du payeur ? Il y a eu l’attente, un moment de suspens durant lequel je savais mon travail sous le regard et la plume d’une personne que j’avais choisie mais dont l’avis ne pouvait faire l’objet d’aucune spéculation.

Et puis j’ai reçu le texte par mail. Ce qui m’a frappé à sa lecture c’est d’abord sa justesse. Anne Malherbe avait su saisir mon travail dans son ensemble sans pourtant que je lui en donne les clés. Son texte pointait des influences, des citations dont je n’avais pu lui parler. J’étais donc rassurée de voir qu’il était possible de projeter dans mon travail des références que je pensais, à tord, silencieuses. Dans un texte construit emergeaient petit-à-petit les caractéristiques plastiques, les concepts, les codes qui sous-tendent ma démarche. Anne Malherbe en faisait un inventaire raisonné pour mettre à jour à la fois les qualités et les faiblesses de mon travail. J’en pressentais certaines sans toutefois pouvoir les théoriser et les voir ainsi nommées leur donner une réalité, une présence tangible. Je trouvais dans ce texte pertinent des remarques, des conseils mais aussi des outils à même de me situer dans le champs de la création contemporaine. Bienveillant mais ne cédant pas aux compromis, cet avis d’une page A4 m’a éclairé comme il m’a encouragé à continuer mon chemin.